Guide huile essentielle Aneth
Vaccinium vitis idaea

GEMMOTHÉRAPIE Macérat-mère glycériné bio

Ginkgo biloba

Originaire d'extrême orient, le ginkgo fut acclimaté en Europe au XVIIIe siècle. Il est le plus souvent cultivé ou implanté dans les milieux urbains, parcs et jardins. Très résistant aux maladies et à la pollution, il est apprécié pour son superbe feuillage jaune vif à l'automne.

C'est l'arbre le plus ancien sur Terre, apparu il y a environ 200 millions d'années ! Seul représentant encore vivant de l'ordre des ginkgoales, il a survécu à tous les bouleversements planétaires et même à la bombe atomique. De études récentes ont montré sa résistance aux agents mutagènes.

efficacité

système cible

bénéfice

cardiovasculaire
Le ginkgo améliore l'insuffisance vasculaire cérébrale et la maladie d'Alzheimer
nerveux
Le ginkgo agit contre les psychoses, les angoisses et la dépression
métabolique
Le ginkgo assainit la formule sanguine, fluidifie le sang et protège les vaisseaux

Système cardiovasculaire

Il est recommandé en synergie avec le macérat de pommier

Riche en flavonoïdes, le ginkgo protège les membranes lipidiques cellulaires. Il agit ainsi contre le vieillissant cellulaire des neurones. Microcirculatoire, il protège le réseau vasculaire cérébral, et améliore les capacités cognitives : concentration, mémoire, langage, psychomotricité...

Système nerveux

Il est recommandé en synergie avec le macérat d'aulne

Le ginkgo combat la sénilité, mais aussi certaines formes de psychoses et de dépressions. Il est aussi considéré comme un anxiolytique léger, capable d'améliorer la qualité du sommeil. Il constitue un bon traitement de fond contre la plupart des troubles psychiques profonds.

Système métabolique

Il est recommandé en synergie avec le macérat de genévrier

Le ginkgo restaure la fluidité sanguine en freinant l’agrégation plaquettaire et en réduisant les caillots sanguins. Il retarde l’apparition des thromboses, des varices et des ulcères variqueux. Il peut ainsi traiter les jambes lourdes, les hémorroïdes, mais aussi les céphalées d'origine vasculaire.

Une question ?

- En cure, diluer 5 à 15 gouttes/jour dans un fond de verre d'eau. A prendre en dehors des repas.
Durée conseillée de 2 mois, avec une coupure d’une semaine toutes les 3 semaines

- En utilisation ponctuelle et/ou intensive, diluer 15 à 30 gouttes/jour. 
Durée conseillée de 1 à quelques semaines, sans renouvellement.

- dès 3 ans, diluer 1 goutte/année d'âge/jour dans un fond de verre de jus de fruit

A prendre avant ou en dehors des repas, sur une période de quelques semaines.

- Contrindications: femmes enceintes ou allaitantes. Sevrage alcoolique. Demander l'avis d'un professionnel de santé en cas de traitement médicamenteux.

bibliographies

Les ouvrages et recherches de messieurs Pol Henry, Max Tétau, Fernando Piterà, Franck Ledoux, Gérard Guéniot, Roger Halfon, Jean-Michel Morel, Alain Schmidt, Philippe Andrianne et Gérard Ducerf.

note

De Saint Hilaire est spécialisée dans la mise en valeur du patrimoine local naturel notamment via la récolte et l'élaboration de macérat-mère de bourgeons et ne saurait se substituer aux professionnels de la santé. C’est pourquoi nous vous recommandons de consulter un professionnel de la santé avant tout usage prolongé ou à visée thérapeutique des macérats mère de bourgeon ou si vous présentez des symptômes ou pathologie connue (allergie, maladie hormono-dépendante, etc.). Les informations et conseils dispensés sur le site sont issus de la compilation d’ouvrages ou de sites internet spécialisés en aromathérapie. Ils sont donnés à titre indicatif uniquement et nous n’engagerons pas notre responsabilité dans l’usage que vous ferez de nos produits ou informations.